mise à jour le 26 avril 2010
© Lilith Grassi

Andrea Agostini

Compositeur et pianiste italien né en 1975 à Bologne.

Né le 21 mai 1975 à Bologne (Italie), Andrea Agostini étudie la composition auprès d’Alessandro Solbiati, Giovanni Verrando et Paolo Aralla (diplômé en 2000), la musique électronique auprès de Lelio Camilleri (diplômé en 2001), et le piano (diplômé en 2004) au conservatoire Martini de Bologne. Il se perfectionne dans les masterclasses d’Ivan Fedele, Brian Ferneyhough, Michael Jarrell et François Paris entre 1999 et 2006. En 2008-2010, il suit le Cursus de composition et d'informatique musicale de l'Ircam.

Andrea Agostini compose des œuvres de musique instrumentale, électroacoustique et mixte. Il obtient des récompenses de concours internationaux – Prix Zucchelli en 1999 et en 2000, prix Magone en 2001, finaliste du Prix international Noroit-Léonce Petitot en 2002, prix du concours de composition Musica Viva en 2003, troisième prix du concours international de composition de Séoul, mention d'honneur du festival Gaudeamus en 2005, finaliste du concours Franco Evangelisti décerné par Nuova Consonanza en 2007 – et reçoit des commandes d'institutions telles que l’État Français en 2007 pour Musica per il chiostro di Royaumont. Sa musique est donnée dans le cadre de nombreux festivals comme Musica à Strasbourg, Mito et Sincronie à Milan, Rec à Reggio Emilia, IMEB à Bourges, MIA à Annecy et Spark à Minneapolis.

Sa curiosité pour les différents langages musicaux le conduit à travailler dans les domaines du rock et des musiques improvisées, et à s'intéresser à des traditions musicales extra-occidentales. Il collabore ainsi avec le groupe de rock Frida X comme bassiste, arrangeur, programmateur et ingénieur du son. Il réalise également des œuvres pour le théâtre, le cinéma et la radio ainsi que l’électronique en temps réel et la captation du mouvement pour C-Project, groupe spécialisé dans la sonorisation de spectacles de théâtre. Il travaille également pour la sonorisation d’expositions d’arts plastiques.

Comme interprète, Andrea Agostini collabore notamment avec les ensembles Icarus et l’Orchestre national de la RAI de Turin, pour des concerts et des enregistrements d’œuvres de Fausto Romitelli, Giovanni Verrando et Oscar Bianchi. Par ailleurs, il est enseignant à l’école de musique de Bologne.

© Ircam-Centre Pompidou, 2010

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
  • Musique soliste (sauf voix)
    • Cinque pezzi pour violon solo (1999, 2003), 10 minutes, Inédit
    • <élec> Due Blues pour guitare électrique et électronique (2005), 8 minutes, Inédit
    • <élec ircam> Gli atomi che s’accendevano e radiavano pour saxophone baryton et électronique en temps réel (2009), 7 minutes, Inédit
    • Moth pour piano solo (2009), 07 minutes 30 s., Inédit
    • O-zone pour violoncelle (2003), 8 minutes, Inédit
    • <élec> Soffio pour clarinette basse et électronique en temps réel (2006), 8 minutes, Inédit
    • The speed at which things change pour cymbalum solo (2006), 10 minutes, Inédit
  • Musique de chambre
    • <élec> Bad Times Lullabies pour guitare électrique, violon électrique, échantillonneur, percussion et électronique en temps réel (2008), 13 minutes, Inédit
    • <élec> Elektroknabenmuzak pour flûte, clarinette et électronique (2007), 8 minutes, Inédit
    • <élec ircam> Legno sabbia vetro cenere pour quatuor à cordes et électronique (2009-2010), 17 minutes, Inédit [note de programme]
    • Spin pour flûte, clarinette, piano, violon, violoncelle (2004, 2009), 12 minutes, Inédit
  • Musique instrumentale d'ensemble
  • Musique concertante
    • Roleplaying pour orgue solo et ensemble (2006), 9 minutes, Inédit
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Microscopes pour soprano, clarinette, percussion, violon, violoncelle (2001), 10 minutes, Inédit