mise à jour le 30 décembre 2010
© Johanna Kemptner

Georg-Friedrich Haas

Compositeur autrichien né le 16 aout 1953 à Graz.

Georg Friedrich Haas étudie la composition avec Gösta Neuwirth, le piano avec Doris Wolf et l’enseignement musical à l’université de musique et d’art dramatique de Graz de 1972 à 1979. Il poursuit ensuite des études supérieures auprès de Friedrich Cerha au conservatoire de musique et d’art dramatique de Vienne de 1981 à 1983. Enfin, il participe aux cours d’été de Darmstadt en 1980, 1988 et 1990 ainsi qu’au stage de composition et d’informatique musicale de l’Ircam à Paris en 1991. Il reçoit plusieurs bourses, notamment du festival de Salzbourg en 1992, du ministère autrichien des Sciences, de la Recherche et de la Culture en 1995 et du DAAD en 1999.

Fondée sur l’intégration du spectre harmonique – Concerto pour violon (1998) et in vain (2000) – ainsi que sur la dialectique entre les parties individuelles et le son global qui en résulte – … Einklang freier Wesen … (1996), la musique de Georg Friedrich Haas – ayant toujours induit l’expérimentation sonore – présente des qualités originales et invite son public à découvrir de nouveaux territoires musicaux. Réalisant les limites des possibilités acoustiques et harmoniques de la gamme tempérée, le compositeur s’intéresse ensuite à la microtonalité – Nacht (1998). Il écrit également plusieurs pièces à exécuter dans l’obscurité totale, en hommage à son attachement à l’indistinct.

Ses œuvres sont données notamment au festival de Donaueschingen, à Ars Musica de Bruxelles, Musica Viva de Munich, Klangspuren Schwaz en Autriche et Wien Modern. Il est également « Festival Composer » au Festival Borealis à Bergen en Norvège en 2006. L'opéra Melancholia, basé sur un texte de Jon Fosse, est créé le 9 juin 2008 au Palais Garnier à Paris. En 2010, la création au festival de Donaueschingen du concerto pour six pianos aux accords microtonaux Limited approximations lui vaut le grand prix de composition de l'Orchestre de la SWR.

Depuis 1978, Georg Friedrich Haas enseigne le contrepoint, les techniques de composition, l’analyse et l’introduction à la musique microtonale au conservatoire de musique de Graz. En 2003, il est nommé professeur de faculté. Il a publié des articles sur les œuvres de Luigi Nono, Ivan Wyschnegradsky, Alois Hába, et Pierre Boulez. Depuis 2005, il donne des cours de composition au conservatoire de musique de l'Académie de musique de Bâle en Suisse, où il vit actuellement.

  • Prix Sandoz en 1992 ;
  • Prix Ernst Krenek de la Ville de Vienne pour l'opéra Nacht en 1996 ;
  • Prix Rostrum des compositeurs pour le Violinkonzert en 2000 ;
  • Prix pour la musique de la Ville de Vienne en 2004 ;
  • Prix de la critique d'Allemagne en 2005 pour le cd String Quartets N° 1 et 2, enregistré par le Quatuor Kairos ;
  • Prix de composition Andrzej Dobrowolski (2005) du gouvernement de la Styrie ;
  • Grand prix de la République d’Autriche en novembre 2007 ;
  • Grand prix de composition de l'Orchestre symphonique de la SWR en 2010 pour Limited approximations.
  • Prix Salzburg Music Award 2013.

© Ircam-Centre Pompidou, 2010

Discographie

  • Georg Friedrich HAAS, Schatten...Durch Unausdenkliche Walder, « Makrokosmos Quartet, Magical Worlds Of Sounds », avec des œuvres de George Crumb et Stefano Gervasoni, 1 cd Now Series, 2008.
  • Georg Friedrich HAAS, Hyperion, dans « Donaueschinger Musiktage 2006 Vol. 2 », avec une œuvre de Jörg Widmann, orchestres symphoniques des radios SWR de Baden-Baden et de Fribourg, 1 cd NEOS Music, 2007, n° 10725.
  • Georg Friedrich HAAS, … aus freier Lust … verbunden …, De terrae fine, dans « The Refined Ear », Barbara Lüneburg : violon, 1 cd Coviello Classics, 2006, n° COV60610.
  • Georg Friedrich HAAS, Haiku, dans « Wittener Tage für Neue Kammermusik 2005 », Georg Nigl : baryton, Klangforum Wien, direction : Johannes Kalitzke, 1 cd WDR Dokumentation, 2005, n° WD2005.
  • Georg Friedrich HAAS, Finale, dans « 21st Century Instrumental Solos », avec des œuvres de Mauricio Kagel, Heinz Holliger, Katja Tchemberdji, et al., Denis Bouriakov : flûte, 1 cd Oehms Classics, 2005, n° OC 533 [Commandes du Concours international de musique de l’ARD].
  • Georg Friedrich HAAS, natures mortes, dans « Donaueschinger Musiktage 2003 », avec des œuvres de Peter Ablinger, James Clarke, Arnulf Herrmann, Pierre Jodlowski, SWR SO Baden-Baden u. Freiburg, direction : Sylvain Cambreling, 2 cd col legno, 2004, n° WWE 20230.
  • Georg Friedrich HAAS, 1. Streichquartett et 2. Streichquartett, dans « Kairos Quartett », Quatuor Kairos, 1 cd Zeitklang, 2004, n° ez-19017.
  • Georg Friedrich HAAS, Violinkonzert, dans « Neue Musik aus Österreich IV », Ernst Kovacic : violon, Orchestre Symphonique de la Radio de Vienne, direction : Dennis Russel Davies, 1 cd ORF Edition Zeitton, 2003, n° 325.
  • Georg Friedrich HAAS, Torso, d’après la sonate pour piano en do majeur D840 de Franz Schubert, dans « Franz Schubert/Georg Friedrich Haas », orchestre symphonique de la Radio Berlin, direction : Peter Hirsch, 1 cd Sony Classical, 2003, n° SK 87316.
  • Georg Friedrich HAAS, In Vain, dans « Georg Friedrich Haas », Klangforum Wien, direction : Sylvain Cambreling, 1 cd KAIROS, 2003, n° 0012332KAI.
  • Georg Friedrich HAAS, Wer, wenn ich schriee, hörte mich …, … Einklang freier Wesen …, Nacht-Schatten, « …. », dans « Georg Friedrich Haas », Lukas Schiske :  percussion, Georg Schulz : accordéon, Dimitrios Polisoidis : alto, Klangforum Wien, direction : Sylvain Cambreling, 1 cd KAIROS, 2002, n° 0012352KAI.
  • Georg Friedrich HAAS, Solo for viola d'amore, dans « Spectral Viola », avec des œuvres de Giacinto Scelsi, Horatiu Radulescu, Garth Knox et Tristant Murail, Garth Knox : alto, 1 cd Zeitklang WDR, 2002, n° ez-10012.
  • Georg Friedrich HAAS, … Einklang freier Wesen …, dans « Musikprotokoll im steirischen herbst 1996 », Klangforum Wien, direction : Johannes Kalitzke, 1 cd ORF, 1996, n° MP96 ORF 14.
  • Georg Friedrich HAAS, Nacht, dans « Georg Friedrich Haas: Nacht », Julie Moffat : soprano, Waltraud Hoffmann-Mucher : mezzo-soprano, Helmut Wildhaber : ténor, Michael Volle : baryton, Johannes Schmidt : basse, Matteo de Monti : voix, Klangforum Wien, direction : Peter Rundel, 1 cd Koch Schwann, 1998, n° 3-6544-2.
  • Georg Friedrich HAAS, … Einklang freier Wesen …, « …. », Nacht-Schatten, 1. Streichquartett, dans « Georg Friedrich Haas: Einklang freier Wesen », Georg Schulz : accordéon, Dimitrios Polisoidis, alto, quatuor à cordes : Gunde Jäch-Micko, Annette Bik, Dimitrios Polisoidis, Andreas Lindenbaum, Klangforum Wien, direction : Sylvain Cambreling, 1 cd ORF CD / Edition Zeitton, 1999, n° 194.
  • Georg Friedrich HAAS, Nach-Ruf … ent-gleitend, dans « Wittener Tage für Neue Kammermusik 1999 », Ensemble Recherche, direction : Peter Hirsch, 1 cd WDR Dokumentation, 1999, n° WD99.

Lien Internet