mise à jour le 20 janvier 2011
© Felix Broede

Jörg Widmann

Clarinettiste et compositeur allemand né à Munich en 1973.

Jörg Widmann étudie la clarinette à la Hochschule für Musik de Munich avec Gerd Starke puis à la Julliard School à New York avec Charles Neidich en 1994-1995. Il commence dès l'age de onze ans l'étude de la composition avec Kay Westermann, puis de 1994 à 1996, avec Wilfried Hiller et Hans Werner Henze. De 1997 à 1999, il suit à Karlsruhe les cours de Heiner Goebbels et de Wolfgang Rihm.

Clarinettiste passionné de musique de chambre, Jörg Widmann joue régulièrement avec des interprètes tels que Tabea Zimmermann, Heinz Holliger, András Schiff, Kim Kashkashian et Hélène Grimaud.  Par ailleurs, il crée des concertos pour clarinette comme Musik für Klarinette und Orchester de Wolfgang Rihm en 1999 ou Rechant de Heinz Holliger au Festival de Lucerne en 2009.

En 2001, Jörg Widmann est nommé professeur de clarinette de la Freiburg Staatliche Hochschule für Musik à la suite de Dieter Klöcker et, depuis 2009, y enseigne aussi la composition.

Dans le domaine de la musique de chambre, il compose plusieurs quatuors à cordes, dont Jagdquartett, créé par le Quatuor Arditti en 2003, Choralquartett (2003), Versuch über die Fuge avec voix de soprano, créé en 2005. Œuvres d'inspiration vocale, Lied (2003, révisé en 2007), Chor (2004) et Messe (2005) forment un cycle pour orchestre. À son catalogue figurent aussi des concertos, pour clarinette comme Echo-Fragmente ou Elegie (2006), mais aussi pour divers intruments comme certaines pièces du cycle Lichtstudie : Polyphone Schatten, Lichtstudie II (2001), Lichtstudie I-VI (2004) et une pièce pour orchestre avec harmonica de verre, Armonica, créée en 2007 par Pierre Boulez et la Philharmonie de Vienne.

Ses pièces de théâtre musical lui confèrent une grande notoriété. Das Gesicht im Spiegel (2003) est choisi par le magazine Opernwelt comme la meilleure création de la saison 2003-2004. En 2008-2009, il compose la musique du spectacle conçu par le plasticien Anselm Kiefer Am Anfang, commande de Gérard Mortier pour les vingt ans de l'Opéra Bastille en 2009.

Parmi ses nombreux prix, Jörg Widmann reçoit dès 1998 le prix Belmont de la fondation Forberg-Schneider, la médaille Louis Spohr de Seesen en 2001, le Schneider-Schott Music Award et le Prix Hindemith en 2002, le prix d'encouragement de la fondation Ernst-von-Siemens et le Prix d'honneur du Festival d'opéra de Munich en 2003. En 2004, il est lauréat du Prix Arnold Schoenberg. En 2005, il est nommé membre de l'Académie des Beaux-Arts de Bavière à Munich. L'œuvre pour orchestre Zweites Labyrinth est couronnée du Prix de composition de l'Orchestre symphonique de la SWR Baden-Baden et Freiburg en 2006. Cette même année, Jörg Widman reçoit le Prix Claudio Abbado ; en 2007, le prix de la Fondation Christoph et Stephan Kaske. En 2008, il est en résidence du Simens Arts Program à Dubai pour lequel il compose Dubairische Tänze. En 2009, il reçoit le Prix Elise L. Stoeger du Lincoln Center Chamber Music Society à New York et en 2010, la médaille Marsilius de l'Université Ruprecht-Karls de Heidelberg.


© Ircam-Centre Pompidou, 2011

Sources

Jörg Widmann.

  • Musique électronique / sur support / instruments mécaniques
  • Musique soliste (sauf voix)
    • Air pour cor solo (2005), 8 minutes, Schott
    • Elf Humoresken pour piano (2007), 22 minutes, Schott
    • Etudes pour violon solo (1995-2006), 30 minutes, Schott
    • Fantasie pour clarinette solo (1993), 7 minutes, Schott
    • Fleurs du mal sonate pour piano d'après Baudelaire (1996-1997), 20 minutes, Schott
    • Fragment in C pour piano (2001), 2 minutes, Schott
    • Hallstudie pour piano (2003), 28 minutes, Schott
    • Intermezzi pour piano (2010), 17 minutes, Schott
    • Lichtstudie III pour piano (2002), 17 minutes, Schott
    • Toccata pour piano (2002), 15 minutes, Schott
  • Musique de chambre
    • 1. Streichquartett pour quatuor à cordes (1997), 14 minutes, Schott
    • 180 beats per minute pour sextuor à cordes (1993), 7 minutes, Schott
    • 24 Duos pour violon et violoncelle (2008), 18 minutes, Schott
    • 4. Streichquartett pour quatuor à cordes (2005), 13 minutes, Schott
    • Choralquartett second quatuor à cordes (2003), 16 minutes, Schott
    • Duell pou trombone et guitare électrique (1998), 7 minutes, Schott
    • Fieberphantasie pour piano, quatuor à cordes et clarinette (1999), 13 minutes, Schott
    • Fünf Bruchstücke pour clarinette et piano (1997), 8 minutes, Schott
    • Jagdquartett troisième quatuor à cordes (2003), 12 minutes, Schott
    • Lichtstudie IV pour violon et piano (2003), 7 minutes, Schott
    • Nachtstück pour clarinette, violoncelle et piano (1998), 9 minutes, Schott
    • Oktett pour clarinette, cor, basson et quintette à cordes (2004), 25 minutes, Schott
    • Passacaglia pour piano, violon et violoncelle (2000), 30 minutes, Schott
    • Quintett pour hautbois, clarinette en la, cor, basson et piano (2006), 22 minutes, Schott
    • Skizze, Splitter, Mosaik pour flûte, harpe et trio à cordes (1998), 15 minutes, Schott
    • Teiresias Hommage an Claudio, pour six contrebasses (2009), 14 minutes, Schott
  • Musique instrumentale d'ensemble
    • ...umdüstert... pour ensemble (1999-2000), 18 minutes, Schott
    • Antiphon pour groupes d'orchestre (2007-2008), 20 minutes, Schott
    • Armonica pour orchestre (2006-2007), 14 minutes, Schott
    • Chor pour orchestre (2004), 22 minutes, Schott
    • Con brio Konzertouvertüre pour orchestre, d'après Ludwig van Beethoven (2008), 12 minutes, Schott
    • Dubairische Tänze pour ensemble (2009), 18 minutes, Schott
    • Freie Stücke pour ensemble (2002), 25 minutes, Schott
    • Ikarische Klage pour ensemble à cordes (1999), 14 minutes, Schott
    • Implosion pour orchestre (2001), 25 minutes, Schott
    • Labyrinth pour quarante huit instruments à cordes (2005), 15 minutes, Schott
    • Lichtstudie pour orchestre (2001), 11 minutes, Schott
    • Liebeslied pour ensemble (2010), 10 minutes, Schott
    • Lied pour orchestre (2003, 2009), 28 minutes, Schott
    • Messe pour grand orchestre (2005), 43 minutes, Schott
    • Souvenir bavarois pour ensemble (2010), 3 minutes, Schott
    • Zweites Labyrinth pour groupes d'orchestre (2006), 14 minutes, Schott
  • Musique concertante
    • Echo-Fragmente pour clarinette et groupes d'orchestre (2006), 24 minutes, Schott
    • Elegie pour clarinette et orchestre (2006), 19 minutes, Schott
    • Insel der Sirenen pour violon solo et ensemble à cordes (1997), 15 minutes, Schott
    • Lichtstudie I-VI version complète pour cinq solistes et orchestre (1999-2004), 48 minutes, Schott
    • Oboenkonzert pour hautbois et orchestre (2009, 2010), 30 minutes, Schott
    • Polyphone Schatten Lichtstudie II, pour alto, clarinette et groupes d'orchestre (2001), 13 minutes, Schott
    • Violinkonzert (2007), 27 minutes, Schott
    • ad absurdum pièce de concert pour trompette et orchestre de chambre (2002), 17 minutes, Schott
  • Musique vocale et instrument(s)
    • Am Anfang spectacle d'Anselm Kiefer (2008-2009)
    • Das Echo pour acteur, soprano et ensemble (2000-2001), 25 minutes, Schott
    • Das Gesicht im Spiegel théâtre musical en seize scènes (2002-2003, 2010), 2 h 25 mn, Schott
    • Dunkle Saiten pour violoncelle, orchestre et deux voix de femme (1999-2000), 44 minutes, Schott
    • K(l)eine Morgenstern-Szene pour soprano, comédien, cymbalum russe ou hackbrett et percussion (1997), 13 minutes, Schott
    • Knastgesänge trois pièces de théâtre musical, pour marionettiste, chanteurs et instrumentistes (1984-1995), 1 h 10 mn, Schott
    • <élec> Monologe für zwei deux pièces de théâtre musical avec intermezzo, pour acteur, voix de femme, ensemble et bande magnétique (2002), 50 minutes
    • Schallrohr pour voix chantée et piano (2007), 2 minutes
    • Sieben Abgesänge auf eine tote Linde pour soprano, clarinette, violon et piano (1997), 18 minutes, Schott
    • Sphinxensprüche und Rätselkanons pour soprano, clarinette et piano (2005), 17 minutes, Schott
    • Versuch über die Fuge cinquième quatuor à cordes, avec soprano (2005), 25 minutes, Schott
    • Wandrers Nachtlied pour soprano et cinq instruments (1999), 10 minutes, Schott
  • Musique vocale a cappella
    • Signale pour six voix (2003), 20 minutes, Schott

Discographie

  • Jörg WIDMANN, « Piano Works » : Fleurs du mal ; Fragment in C ; Toccata ; Lichtstudie III ; Elf Humoresken, Jan Philip Schulze : piano, 1 cd NEOS, 2013.
  • Jörg WIDMANN, Messe ; Fünf Bruchstücke ; Elegie, Jorg Widmann : clarinette, Deutsche Radio Philharmonie, direction : Christoph Poppen 1 cd ECM, 2010, New Series 2110.
  • Jörg WIDMANN, Robert SCHUMANN, Les Fleurs du mal, Fabio Romano : piano, 2 cd Wergo, 2010, Concept 6808.
  • Franz SCHUBERT, Jörg WIDMANN, « SCHUBERT Octets WIDMANN », 1 cd AVI-MUSIC, 2010, n° 8553209.
  • Jörg WIDMANN, Freie Stücke (VIII-X) dans « Edition Zeitgenössische Musik Compilation 75 », avec des œuvres de  Isabel Mundry, Mathias Spahlinger, Johannes Kalitzke, Markus Hechtle, Moritz Eggert, Peter Michael Hamel, Enno Poppe, Jay Schwartz et Hannes Seidl, avec Teodoro Anzellotti, Collegium Vocale Köln, Ensemble Intégrales, Ensemble Modern, Ulrich Heinen, HR-Sinfonieorchester, Klangforum Wien, Ernesto Molinari, NewEars.ensemble, Orchestre symphonique de la Radio de Saarbrücken, Walter Seyfarth, Dietburg Spohr, Orchestre symphonique de la radio Bayerischen Rundfunk, Julia Whybrow, 1 cd Wergo, 2010, n° WER 65922.
  • Jörg WIDMANN, « Works for ensemble », Freie Stücke ; Sieben Abgesänge auf eine tote Linde ; Oktett, Collegium Novum Zürich, Olga Pasichnyk : soprano, Jörg Widmann : direction, 1 cd Neos, 2010, n° 10923.
  • Jörg WIDMANN, Armonica, dans « Musica Viva Festival 2008 », avec des œuvres de Karlheinz Stockhausen, Karl Amadeus Hartmann, Aribert Reimann, Matthias Pintscher, Iannis Xenakis, James Dillon, Beat Furrer, Giacinto Scelsi, Chaya Czernowin, Kaija Saariaho, Liza Lim, Rebecca Saunders, Adriana Hölszky, Deutsche Radio Philharmonie Saarbrücken Kaiserslautern, direction : Christoph Poppen, 1 cd Neos, 2009, n° 10926.
  • Jörg WIDMANN, Etude V pour violon, Sinn Yang : violon, avec Marco Grisanti : piano et Harald Oeler : accordéon, avec des œuvres de Bartók, Debussy, Piazzolla et Schubert, 1 cd Oehms classics, coll. « Debut », 2009, OC 729.
  • Jörg WIDMANN, « String Quartets », 1st String Quartet ; Chorale Quartet ; Hunting Quartet ; 4th string quartet ; Versuch über die Fuge, Leipziger Streichquartett, Juliane Banse : soprano, 1 cd MDG Gold, 2008, n° 307 1531-2.
  • Jörg WIDMANN, Lichtstudie III, dans « Gelände / Zeichnung », Jan Gerdes : piano, avec des œuvres de Philipp Maintz, Sidney Corbett, Bernfried E. G. Pröve, Peter Gahn, 1 cd Zeitklang, 2008, ez-26028.
  • Jörg WIDMANN, Lichtstudie I, dans « Orchesterstücke 1975-2000 », avec des œuvres de Mathias Spahlinger, Manfred Trojahn, Wolfgang Rihm, Reinhard Febel, Helmut Zapf, Detlev Glanert, Deutsches Symphonie-Orchester Berlin, direction : Roland Kluttig, 1 cd Sony, BMG, 2008.
  • Jörg WIDMANN, Zweites Labyrinth, dans Donaueschinger Musiktage 2006 vol. 2, avec une œuvre de Georg Friedrich Haas, 1 SACD, Neos, 2007, n° 10725.
  • Jörg WIDMANN, ...umdüstert..., avec des œuvres de György Kurtág, Austrian Ensemble for Contemporary Music, direction : Rüdiger Bohn, 1 cd Neos, 2007, n° 4260063610080.
  • Jörg WIDMANN, Etudes I-III, dans « Reflections I », Carolin Widmann : violon, avec des œuvres de Pierre Boulez, Salvatore Sciarrino, Eugène Ysaÿe, 1 cd Telos, 2006, TLS 116.
  • Jörg WIDMANN, Lied für Orchester, dans « Schubert Dialog », Bamberger Symphoniker, direction : Jonathan Nott, avec des œuvres de Wolfgang Rihm, Bruno Mantovani, Dieter Schnebel, 1 cd Tudor, 2005, n° 7132.
  • Jörg WIDMANN, Fünf Bruchstücke ; Etude III ; Freie Stücke ; Fieberphantasie, Silke Avenhaus, Muriel Cantoreggi, Ensemble Modern, Kelvin Hawthorne, Rüdiger Lotter, Christoph Richter, Jörg Widmann, Carolin Widmann, 1 cd Wergo, 2003, WER-65552.
  • Jörg WIDMANN, Nachtstück, dans « Clarinet Trios », avec des œuvres de Ludwig von Beethoven et Johannes Brahms, Jörg Widmann : clarinette, Ewa Kupiec : piano : Jan Vogler : violoncelle, 1 cd Berlin Classics, 2002, 0017492BC.
  • Jörg WIDMANN, Dunkle Saiten, dans « Cello Concertos », avec une œuvre de Robert Schumann, Jan Vogler : violoncelle, Ursula Hesse et Salome Kammer : sopranos, Münchener Kammerorchester, direction : Christoph Poppen, 1 cd Berlin Classics, 2001, 0017142BC.

Filmographie

  • Jörg Widmann, Experimentelle Kammermusik, film de Peider A. Defilla, Musica Viva Forum der Gegenwartsmusik, DVD Wergo, Bayerischer Rundfunk, 2005.

Liens Internet