mise à jour le 1 juin 2010

Patricia Alessandrini

Compositrice américaine née en 1970.

Patricia Alessandrini étudie la composition avec Ivan Fedele, Tristan Murail et Thea Musgrave ; elle suit ensuite les cours de Georges Aperghis, Franco Donatoni, Brian Ferneyhough, Jonathan Harvey, Michael Jarrell, Betsy Jolas, Helmut Lachenmann, Philippe Manoury et Marco Stroppa. Elle est diplômée en composition du conservatoire de Strasbourg et participe au cours expérimental de composition et d’électronique en temps réel du conservatoire de Bologne avec Adriano Guarnieri et Alvise Vidolin. Elle suit les deux années du Cursus de composition et d’informatique musicale de l’Ircam en 2006 et 2010. En 2008, elle soutient sa thèse de doctorat en composition à l’université de Princeton et, la même année, reçoit une bourse pour poursuivre ses recherches sur la synthèse par modèles physiques en temps réel au Sonic Arts Research Centre (SARC) de Belfast.

Sa musique est donnée dans divers festivals dont Agora (Paris), Archipel (Genève), Darmstadt (Allemagne), Tempo real (Bogotá), Musica (Strasbourg), Musiques Inventives d’Annecy et Sonorities (Belfast) par des ensembles comme Accroche Note, le quatuor Arditti, l’ensemble Alternance, l’Ensemble Intercontemporain, L’Itinéraire et le New Millennium. Patricia Alessandrini a par ailleurs collaboré avec le Ballet de l’Opéra national du Rhin et prend actuellement part à plusieurs projets multimédias, en collaboration notamment avec le performer/chorégraphe Yann Marussich, la plasticienne Rukiye Sahin, la cinéaste Shirin Abu Shaqra et la vidéaste Chiara Vecchiarelli. Ses œuvres sont réalisées en collaboration avec l’Ircam, le Groupe de Recherches Musicales (GRM), La Muse en Circuit (Paris), les Musiques Inventives d’Annecy (MIA) et d’autres centres de recherche et de création. Elle reçoit de nombreux prix pour ses œuvres acoustiques et mixtes, notamment le premier prix du concours Sond’Ar-te (Portugal) pour les œuvres de chambre avec électronique en temps réel en 2009.

La plupart des œuvres récentes de Patricia Alessandrini intègre le medium électronique. Cette démarche va de pair avec un intérêt de plus en plus marqué pour les possibilités offertes par le multimédia, par le travail en collaboration avec des artistes issus d’autres univers et par les questions politiques et sociales. Ses compositions s’appuient souvent sur des stratégies de relecture des œuvres du passé et abordent des questions liées à la représentation, à l’interprétation, à la réception et la mémoire de la musique.

Actuellement, elle enseigne l’« alto perfezionamento » en composition assistée par ordinateur à l’Académie musicale de Pescara (Italie). Elle sera compositrice invitée au festival Soundscape (Italie) en juillet 2011.

© Ircam-Centre Pompidou, 2010