mise à jour le 20 février 2013

John Luther Adams

Compositeur américain né à Meridian (Mississippi) en 1953.

John Luther Adams grandit à New York et commence la musique par la pratique de la batterie. Il se passionne pour la musique de Frank Zappa puis découvre Edgard Varèse et Morton Feldman. Il va étudier la composition avec James Tenney et Leonard Stein au California Institute of the Arts. Au milieu des années soixante-dix, il va vivre en Alaska où il s'engage dans la campagne pour la préservation de l'environnement. Il est directeur exécutif du Northern Alaska Environmental Center et percussionniste des orchestres Fairbanks Symphony et Arctic Chamber Orchestra.

De 1994 à 1997, il est compositeur en résidence de l'Orchestre symphonique d'Anchorage (Alaska), de l'Anchorage Opera et de l'Alaska Public Radio Network. Il a été président de l'American Music Center, centre de soutien de la création musicale américaine.

La musique d'Adams est profondément ancrée dans la culture et la géographie de l'Alaska ; il étudie les percussions et les rythmes traditionnels de cette région et crée certaines de ses pièces dans des environnements naturels, les fondant avec leurs éléments sonores. Par ailleurs, elle est marquée par l'influence de Feldman, dans des œuvres pour orchestre étendues et contemplatives comme Clouds of Forgetting, Clouds of Unknowing (1991-1995) ou In the White Silence (1998). 

Adams compose des pièces pour orchestre, ensemble, percussion et électronique, jouées régulièrement dans de nombreux pays. L'Orchestre symphonique de Chicago, la Philharmonie de la Radio néerlandaise et l'Orchestre symphonique de Melbourne interprètent notamment Dark Waves pour orchestre et électronique (2007). Elles sont jouées dans des lieux extérieurs divers. Inuksuit (2009) pour ensemble de percussions (jusqu'à quatre-vingt dix-neuf), par exemple, est joué au Morningside Park de New York ainsi qu'en d'autres lieux aux États-Unis, au Canada et en Australie.

Sa vision artistique mêlant la géophysique à la musique vaut à John Luther Adams plusieurs prix, notammant le Heinz Award et le Prix Nemmers de l'Université Northwestern en 2010. Il est l'auteur d'essais : Winter Music (2004), journal de son travail en Alaska, The Place Where You Go to Listen (2009), présentation de son installation du même nom au Museum of the North, transcription de données géophysiques en sons. Il enseigne à l'Université d'Harvard, au conservatoire d'Oberlin, au Bennington College à l'Université d'Alaska.


© Ircam-Centre Pompidou, 2013

Sources

Site de John Luther Adams (voir ressources) ; Univesité Northwestern, Bienen School of Music.

Site Internet

Discographie

  • John Luther ADAMS, Four Thousand Holes, 1 cd Cold Blue Music CB0032.
  • John Luther ADAMS, the place we began, 1 cd Cold Blue Music CB0032.
  • John Luther ADAMS, Red Arc / Blue Veil, 1 cd Cold Blue Music CB0026.
  • John Luther ADAMS, for Lou Harrison, 1 cd New World Records, 2007, #80669.
  • John Luther ADAMS, « strange and sacred noise » : ..dust into dust... ; velocities crossing in phase-space, percussion group of cincinnati, 1 dvd mode Records, 2005, mode 153.
  • John Luther ADAMS, « The Mathematics of Resonant Bodies », burst ; rumble ; shimmer ; roar ; thunder ; wail ; crash ; stutter, Steven Schick : percussion, 1 cd Cantaloupe Records CA21034.
  • John Luther ADAMS, « the light that fills the world » :  The Light That Fills the World ; The Farthest Place ; The Immeasurable Space of Tones, 1 cd Cold Blue Music, 2002, CB0010.
  • John Luther ADAMS, « in the white silence », 1 cd New World Records, 80600.
  • John Luther ADAMS, « Clouds of Forgetting, Clouds of Unknowing » : minor seconds, rising ; diminished bells, 1 cd New World Records, 80600-2.
  • John Luther ADAMS, dans « Adams, Cox, Fink, Fox », 1 cd Cold Blue Music, CB0009.
  • John Luther ADAMS, « The Far Country » : Dream In White On White ;  Night Peace ; The Far Country of Sleep, the Apollo Quartet and Strings, the Cabrillo Festival Orchestra, direction : Joann Falletta, the Altanta singers, direction : Kevin Culver, 1 cd New Albion Records NA061.
  • John Luther ADAMS, « Earth and the Great Weather » : The Place Where You Go to Listen ; Drums of Winter, 1 cd New World Records, 80459-2.

Bibliographie

  • John Luther ADAMS, The Place Where You Go to Listen: In Search of an Ecology of Music, préface d'Alex Ross Wesleyan University Press, 2009, 180 p.
  • John Luther ADAMS, « Sonic Geography Alaska », Musicworks 93, fin 2005.
  • John Luther ADAMS, « The Immeasurable Space of Tones », Musicworks 91, printemps 2005.
  • John Luther ADAMS, Winter Music. Composing the North, journal, édition Wesleyan University Press, 2004, pdf téléchargeable sur le site de JLA (lien vérifié en février 2013).
  • John Luther ADAMS, « Global Warming and Art », Orion, septembre-octobre 2003 et Musicworks 86, été 2003.
  • John Luther ADAMS, Credo (in memory of Gordon Wright), sur le site de JLA (lien vérifié en février 2013).
  • John Luther ADAMS,  In Search of An Ecology of Music, 2006, sur le site de JLA (lien vérifié en février 2013).
  • Kyle GANN, « John Luther Adams: American Composer », Chamber Music Magazine, février 2002, pdf téléchargeable sur le site de JLA
    (lien vérifié en février 2013).
  • John Luther ADAMS, Global Warming and Art, sur le site de JLA (lien vérifié en février 2013).
  • John Luther ADAMS, Clouds of Forgetting, Clouds of Unknowing, sur le site de JLA (lien vérifié en février 2013).
  • John Luther ADAMS, « Electronic Dialogue », an interview with Sequenza 21, 2000 (sur le site de John Luther Adams, lien vérifié en février 2013).
  • John Luther ADAMS, « Strange and Sacred Noise », Yearbook of Soundscape Studies, vol. 1 : « Northern Soundscapes » ed. R. Murray Schafer et Helmi Järviluoma, 1998, p 143-146, sur le site de JLA (lien vérifié en février 2013).
  • John Luther ADAMS, « From the Ground Up », The Utne Reader, mars-avril 1995, p. 86.
  • John Luther ADAMS, « Resonance of Place, Confessions of an Out-of-Town Composer », The North American Review, janvier-février 1994, p. 8-18.
  • Mike DUNHAM, « The Harmony of the Spheres », Orion, mars-avril 2006.
  • Phil ENGLAND, « A Music Drama Celebrating Alaska's Arctic Refuge », The Wire, n° 199, 2000, p. 66.
  • Sabine FEISST, « Klanggeographie - Klanggeometrie. Der US-amerikanische Komponist John Luther Adams », Musiktexte n° 91, novembre 2001, p. 4-14.
  • Jean FERACA, John Luther ADAMS, « JLA Here on Earth », 2008 (sur le site de John Luther Adams, lien vérifié en février 2013).
  • Kyle GANN, « Long Ride in a Slow Machine », NewMusicBox, mars 2006.
  • Kyle GANN, « Erasing the Lines: John Luther Adams Explores a New Landscape of Pure Harmony », The Village Voice, juin 2003.
  • Kyle GANN, « American Composer: John Luther Adams », Chamber Music, vol 19 n° 1, février 2002.
  • Kyle GANN, dans Music in the United States, sous la dir. de H. Wiley Hitchcock, Prentice-Hall, 2000, p. 381-382.
  • Kyle GANN, « A Forest from the Seeds of Minimalism. An Essay on Postminimal and Totalist Music », note de programme du festival minimaliste Berliner Gesellschaft für Neue Musik, 1998.
  • Kyle GANN, American Music in the Twentieth Century, New York, Schirmer, 1997, p. 368-371.
  • Alan GIMBEL, « In the White Silence », American Record Guide, septembre-octobre 2003.
  • Thomas B. HARRISON, « To Hear the Unheard », Alaska Magazine, février 1993, p. 96.
  • Bernd HERZOGENRATH (éditeur), The Farthest Place: The Music of John Luther Adams, articles de Alex Ross, Kyle Gann, Steven Schick, Glenn Kotche, etc., Northeastern University Press, Boston, 2012.
  • Joshua KOSMAN, « John Luther Adams », New Grove Dictionary of Music and Musicians II, second edition, ed. Stanley Sadie and John Tyrell (London: MacMillan, 2000)
  • Rupert LLOYDEL, « The Great White Wonder », Tangents, novembre 2004.
  • Mitchell MORRIS, « Ectopian Sound or The Music of John Luther Adams and Strong Environmentalism », Crosscurrents and Counterpoints: Offerings in Honor of Berngt Hambraeus at 70, ed. P. F. Broman, N.A. Engebretnen et B. Alphonce, Göteborg, Presse universitaire de Suède, 1998, p. 129-141.
  • Alex ROSS, « Song of the Earth », The New Yorker, May 12, 2008 (lien vérifié en février 2013).
  • Steven SCHICK, John Luther ADAMS, « Inuksuit », 2009 (sur le site de John Luther Adams, lien vérifié en février 2013).
  • Molly SHERIDAN, John Luther ADAMS, « The Music of a True Place », NewMusicBox, entretien 2011 (sur le site de John Luther Adams, lien vérifié en février 2013).
  • Molly SHERIDAN, « Cold Spell », Time Out New York, Issue 553, May 4-10, 2006.
  • Molly SHERIDAN, John Luther ADAMS, « Tell Me Something, JLA », 2008, (sur le site de John Luther Adams, lien vérifié en février 2013).
  • Molly SHERIDAN, John Luther ADAMS, « Winter Music », NewMusicBox, 2004 (sur le site de John Luther Adams, lien vérifié en février 2013).
  • Daniel VARELA, John Luther ADAMS, « From the Ends of the Earth », 2005 (sur le site de John Luther Adams, lien vérifié en février 2013).
  • Gayle YOUNG, John Luther ADAMS, « Sonic Geography of the Arctic », Musicworks, 1998 (sur le site de John Luther Adams, lien vérifié en février 2013).