! Informations antérieures à 2002 : mise à jour à venir

Richard Danielpour

Compositeur américain né le 28 janvier 1956 à New York

Richard Danielpour s'est imposé comme l'un des compositeurs les plus doués de sa génération. Sa musique se caractérise par de grands mouvements romantiques à l'orchestration éclatante et au rythme vibrant.

Les compositions de Danielpour sont interprétées tant aux Etats-Unis qu'à l'étranger. En 1996, Sony Classical a signé avec le compositeur un contrat d'enregistrement exclusif. Cette année 2000 verra la création de quatre de ses oeuvres : Voices of Remembrance, concerto pour le Quatuor à cordes Guameri, accompagné du National Symphony, dirigé par Leonard Slatkin à Washington en janvier, puis au Carnegie Hall ; The Night Rainbow, également en janvier, concert d'ouverture pour le Pacific Symphony ; A Child's Reliquary pour le Trio Kalichstein-Laredo-Robinson (avril 2000) ; et un Concerto pour violon en août pour le Philadelphia Orchestra avec Chantal Juillet, sous la direction de Charles Dutoit.

Parmi ses autres créations récentes figurent Vox Populi (1998), concert d'ouverture pour l'Evansville Philharmonic, Celestial Night, symphonie pour l'inauguration de la nouvelle salle du New Jersey Symphony en octobre 1997, Elegies (1997) en janvier 1998, pièce pour orchestre destinée à Roger Nierenberg et au Jacksonville Symphony, avec la participation des solistes Frederica von Stade et Thomas Hampson, la création au Lincoln Center (mai 1998) de Spirits in the Well, cycle de chants pour Jessye Norman sur des textes de Toni Morrison, et la création (août 1998) de Feast of Fools, quintette pour basson destiné à Stephen Walt et le Muir String Quartet. D'autres commandes ont été passées à Danielpour pour les années à venir. Les créations prévues pour la saison prochaine comprennent Through the Ancient Valley (concerto pour violoncelle destiné à Yo-Yo Ma et le New York Philharmonic dont la création aura lieu en novembre 2000) et un nouveau quatuor à cordes pour l'American String Quartet (avril 2001).

Richard Danielpour a reçu des commandes de plus de 30 autres organismes, dont le New York Philharmonic (Toward the Splendid City), le San Francisco Symphony (Symphonie No 2, Song of Remembrance et le Concerto pour violoncelle), le Pittsburgh Symphony (Concerto pour orchestre pour célébrer le centième anniversaire de l'orchestre), le Baltimore Symphony (The Awakened Heart), le New York Chamber Symphony (Metamorphosis), la Chamber Music Society of Lincoln Center (Quintette pour piano et Sonnets to Orpheus, Livre 1, pour Dawn Upshaw), Absolut Vodka (Concerto pour piano No 2), et le Festival de musique de chambre de Santa Fe (Sonnets to Orpheus, Livre 2). Ses compositions ont aussi été interprétées par les orchestres symphoniques de Dallas, Indianapolis, Milwaukee, Minnesota, Philadelphie, St. Louis, Seattle, Utah, l'American Composers Orchestra et l'Orchestre Santa Cecilia de Rome. Il a écrit pour John Aller, Emanuel Ax, Thomas Hampson, Yo-Yo Ma, Jessye Norman, Kurt Ollman, Christopher O'Riley, William Sharp, Dawn Upshaw, Frederica von Stade, les Quatuors Emerson et Muir ainsi que le Saturday Brass Quintet. Danielpour a également composé deux grandes pièces pour ballet, Anima Mundi (1996) pour le Pacific Northwest Ballet et Urban Dances for Orchestra (1997) pour le New York City Ballet.

Tout récemment, Sony a sorti le Concerto pour orchestre (associé à Anima Mundi) qui a remporté un Grammy Award, enregistré par le Pittsburgh Symphony et David Zinman ainsi que le Concerto pour violoncelle, enregistré par Yo-Yo Ma et l'Orchestre de Philadelphie sous la direction de Zinman. Parmi les derniers enregistrements figurent aussi Celestial Night, interprété par le London Philharmonia et Zdenek Macal (associé à Toward the Splendid City et Urban Dances for Orchestra), First Light, The Awakened Heart, la Symphonie No 3 (Delos CD DE 3118), un disque de musique de chambre (Koch CD3 7100-2 H1), et Metamorphosis (Concerto pour piano No 1) avec Michael Boriskin et le Utah Symphony, dirigé par Joseph Silverstein (Harmonia Mundi HMU 907124).

Parmi les prix et récompenses remportés par Danielpour, citons une bourse Guggenheim, une bourse de la Fondation Rockefeller, le Beams Prize (de Columbia University), la bourse Charles Ives et le Prix pour l'accomplissement d'une vie (tous deux de l'American Academy of Arts and Letters), deux bourses de la Fondation Barlow, des invitations à la MacDowell Colony, Yaddo et l'Académie américaine de Rome. Richard Danielpour occupe actuellement un poste de compositeur résidant d'une durée de trois ans au sein du Pacific Symphony.

Né à New York le 28 janvier 1956, Danielpour a fait ses études au Conservatoire de Nouvelle-Angleterre et à la Juilliard School auprès de Vincent Persichetti et Peter Mennin. Il a également suivi les cours de piano de Lorin Hollander, Veronica Jochum et Gabriel Chodos. Aujourd'hui, il enseigne la composition au Curtis Institute et à la Manhattan School of Music. Ses oeuvres sont publiées par Associated Music Publishers depuis 1988.

Avec l'aimable autorisation des Editions Chester


© Ircam-Centre Pompidou, 2001