Emmanuel Nunes (1941-2012)

Versus III (1987)

pour flûte en sol et alto

  • Informations générales
    • Date de composition : 1987
    • Durée : 13 mn
    • Éditeur : édition du compositeur
    • Cycle : cycle 2 La création
    • Dédicace : à ma fille
Effectif détaillé
  • flûte alto, alto

Information sur la création

  • 19 November 1991, Belgique, Bruxelles, Théâtre de la Monnaie, Europalia, par Sophie Cherrier : flûte et Christophe Desjardins : alto (solistes de l'Ensemble intercontemporain).

Note de programme

Cette œuvre fait partie d'un cycle entrepris par Emmanuel Nunes en 1978 et intitulé La Création. Il s'agit d'un ensemble de partitions pour un ou deux instruments – toutes dédiées à la fille du compositeur.

Dans Versus I, pour violon et clarinette, le compositeur créait un véritable contrepoint. Dans Versus III, au contraire, il s'agit d'une « ligne unique qui sera comme multipliée par deux » : par le jeu des timbres.

Dans cette pièce, l'évolution des rythmes et des modes de jeu est conçue en termes de proximité ou de distance. « Tout un travail de confusion ou d'éloignement », qui peut être systématisé selon les régions harmoniques. Les sons éoliens, mêlés de souffle, s'allient au jeu sur le chevalet de l'alto. Les pizzicati ou les cordes frappées par le bois de l'archet se joignent aux bruits percussifs des clefs ou de la langue projetée dans l'embouchure de la flûte.

Le « fil conducteur » de la pièce se réfère à Duktus, pour vingt et un instruments. Et, de même que dans Duktus, un des aspects rythmiques les plus importants de la pièce est la fluctuation des mouvements métronomiques, exigeant des interprètes la pratique d'un « étagement » du tempo selon le temps imparti pour les accélérations ou les retards, on peut presque y suivre le même « labyrinthe » de hauteurs.

Peter Szendy.