Georges Aperghis (1945)

Wölfli-Kantata (2005)

oratorio en cinq mouvements, pour chœur mixte et ensemble vocal de six solistes

Informations générales

Date de composition : 2005
Durée : 1 h
Éditeur : Salabert, Paris, nº 6438
Commande: Südwestrundfunk de Stuttgart et de Musica (Festival international des musiques d'aujourd'hui, Strasbourg)

Livret (détail, auteur) :

Adolf Wölfli

Genre
Voix soliste(s) et chœur [4 solistes ou plus et chœur]

Effectif détaillé
  • ensemble de voix solistes à 6 voix , chœur mixte(10 soprano, 9 contralto, 9 ténor, 8 basse)

Information sur la création

  • 22 juillet 2006, Allemagne, Stuttgart, festival Eclats, par les Neue Vokalsolisten Stuttgart et le SWR vokalensemble de Suttgart.

Titres des parties

  1. Petrrohl pour 6 voix solistes ;
  2. Die Stellung der Zahlen pour chœur mixte ;
  3. Vittriool pour 6 voix solistes ;
  4. Trauer-Marsch pour chœur mixte ;
  5. Von der Wiege bis Zun Graab pour solistes et chœur.

Note de programme

Cantate a cappella pour six solistes vocaux et chœur mixte, autour de la personnalité et l'œuvre d'Adolf Wölfli. Cette cantate s'inspire du travail textuel et pictural d'Adolf Wölfli et développe certaines pulsions qui s'y trouvent (remplissage excessif et compulsif de l'espace, énumérations de chiffres, inventaire, répétitions rituelles, détails agrandis inconsidérement, surchargés, détournés sans cesse de leur sens premier, polyphonies saturées, etc.) tout en gardant une distance, une « harmonie », qui canalise ces débordements et proliférations. Il s'agit donc d'architectures créant des espaces fictifs, parfois reconnaissables, se combinant entre eux d'une manière furtive et éphémère. Ces figures musicales essaient d'y trouver leur chemin comme dans un labyrinthe, puis finissent par tout envahir, abolissant ainsi le silence, instaurant un fonctionnement organique mais indolore.

Georges Aperghis.