Florence Baschet (1955)

Beréchit (2006)

pour voix de baryton-basse et dispositif électroacoustique temps réel

œuvre électronique

  • Informations générales
    • Date de composition : 2006
    • Durée : 10 mn
    • Éditeur : Jobert, Paris
    • Commande: Grame et June in Buffalo
    • Livret (détail, auteur) :

      de langue hébraïque, extraits de La Genèse, « Au commencement » I, 1-5.

  • Genre
    • Musique vocale a cappella [Baryton]
Effectif détaillé
  • baryton-basse solo

Information sur la création

  • 23 March 2006, France, Lyon, par Nicholas Isherwood : voix soliste.

Information sur l'électronique
Information sur le studio : Grame
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Christophe Lebreton
Dispositif électronique : temps réel, amplification (synthèse granulaire de chœur virtuel (PSOLA) et calcul des spectres formantiques, système Max/MSP-Ircam, amplification de la voix, diffusion du matériel sonore électroacoustique sur 8 haut-parleurs placés en cercle autour du soliste et du public. Il est c)

Note de programme

« Ce texte fait entendre le légendaire, le poème dont nous sommes faits ». On est au commencement de la création du monde et c’est la lumière qui est d’abord créée, au premier jour, « Yom é’had… Jour Un ». C’est par l’écoute de ce texte récité que je me suis immergée dans la puissance musicale de la langue hébraïque et j’ai cherché avec cette nouvelle œuvre à faire résoner les harmoniques des mots. Le matériau vocal du chant synagogal antique développe tout au long de la pièce ses propres échos, selon le procédé du chant diphonique. Le soliste-chantre se sert alors de la cavité buccale comme caisse de résonance à volume variable selon les voyelles qu’il prononce [ u o e a ], ce qui lui permet de sélectionner les harmoniques du fondamental. Métaphore musicale de la langue hébraïque qui est à l’origine consonantique comme elle est écrite dans le texte sacré, puis vocalisée dès qu’elle fut parlée / révélée.

Florence Baschet.