Philippe Fénelon (1952)

Saturne (1987-1988)

concerto n° 1 pour violon et orchestre

  • Informations générales
    • Date de composition : 1987 - 1988
    • Durée : 23 mn 30 s
    • Éditeur : Ricordi, Paris
    • Opus : 52
    • Commande: Festival de musique contemporaine d’Evreux
    • Dédicace : à Denise Rueg
Effectif détaillé
  • soliste : violon
  • 2 flûte (aussi 1 flûte piccolo, 1 flûte alto), 2 hautbois (aussi 1 cor anglais), 3 clarinette (aussi 1 clarinette en mib, 1 clarinette basse), 2 basson, 4 cor, 2 trompette, 2 trombone, tuba, 2 percussionniste, harpe, orgue (aussi célesta), 12 violon, 10 violon II, 10 alto, 8 violoncelle, 6 contrebasse

Information sur la création

  • 5 May 1988, France, Evreux, Festival de musique contemporaine d'Évreux, par Devy Erlih : violon, Orchestre des Concerts Lamoureux, direction : Jean-Claude Bernède.

Titres des parties

  • Sinfonia I
  • Variations
  • Sinfonia II
  • Cadence
  • Madrigal
  • Sinfonia III

Note de programme

Six parties s'enchaînent sans interruption. La partie soliste est traitée en virtuose, selon la plus pure tradition.. Dans le début de l'oeuvre, le violon est à la fois véhément et haletant. La tension se traduit par une construction compliquée de la partie soliste (phrases distendues, intervalles disjoints, sauts rapides dans les registres extrêmes de l'instrument) alternant avec des phrases claires et vigoureuses de l'orchestre.

J'ai cherché à obtenir des couleurs toujours franches, ne contredisant pas celles du soliste, essayant de les cerner d'un tapis de sons typiques de chaque moment.

Cette œuvre est la mémoire de beaucoup d'autres œuvres. Il n'y a pas lieu d'en trop justifier les glissements. Les intentions de la mémoire, ses exils, parfois, nous échappent…

Philippe Fénelon.