Thomas Adès (1971)

...but all shall be well (1993)

op. 10, pour orchestre

Informations générales

Date de composition : 1993
Durée : 10 minutes
Éditeur : Faber Music, Londres
Opus : 10
Commande: Cambridge University Music Society pour son 150e anniversaire, avec le soutient du Donald Wort CUMS Sesquicentenary Prize

Genre
Musique orchestrale [Grand orchestre type "bois par 3" (ou plus)]

Effectif détaillé
  • 3 flûte (aussi 3 flûte piccolo), 3 hautbois (aussi 1 cor anglais [les 2 autres ad lib.] ), 3 clarinette (aussi 1 clarinette en mib, 1 clarinette basse), 3 basson (aussi 1 contrebasson), 6 cor, 3 trompette (aussi 1 cornet à pistons [ad lib.] ), 3 trombone, tuba, 6 percussionniste, harpe, célesta, piano, cordes

Information sur la création

  • 12 mars 1994, Royaume-Uni, Cambridge, Ely Cathedral, par le CUMS 1st Orchestra, direction : Stephen Cleobury.

Note de programme

… but all shall be well est la première composition de Thomas Adès pour grand orchestre (bois par trois, six cors, si percussionnistes). Elle a été écrite à l’occasion du 150e anniversaire de la Société de musique de l’université de Cambridge et jouée pour la première fois par l’Orchestre de cette institution à la cathédrale d’Ely en 1994. Un an plus tard, le Hallé Orchestra l’interprétait aux Proms de Londres. Le titre provient de « Little Gidding », le dernier des Four Quartets d’Eliot.

Extrait du programme du festival Présences de Radio France 2007, reproduit avec l’aimable autorisation de Radio France.