Javier Alvarez (1956)

Temazcal (1984)

pour maracas amplifiées et sons électroacoustiques

œuvre électronique

Informations générales

Date de composition : 1984
Durée : 8 minutes
Éditeur : Inédit
Dédicace : à Luis Julio Toro

Genre
Instrument soliste [Instruments particuliers]

Effectif détaillé
  • 1 maracas

Information sur la création

  • 1984, Londres, Institut des Arts contemporains, par Luis Julio Toro

Information sur l'électronique
Dispositif électronique : dispositif électronique non spécifié

Observations

Mention honorable au Concours international de composition de Bourges (France) en 1988

Note de programme

Temazcal est un terme emprunté à l'aztèque ancien, qui signifie littéralement « eau qui dort ». Le matériau maracas est utilisé dans toute l'œuvre selon les schémas rythmiques traditionnels que l'on retrouve dans la plupart des musiques sud-américaines, en particulier celles des Caraïbes et de l'Amérique Centrale. Temazcal propose un travail sur les sons soutenus par une bande magnétique. Les sons utilisés pour la bande sonore sont ceux d'une harpe, d'une guitare folk et d'une contrebasse en pizzicati pour les attaques de départ. La transformation de sons de baguettes de bambous heurtées ponctue les passages rythmiques et le crépitement des maracas. La partition se présente comme un ensemble de signes qui montrent de la part d'Alvarez la volonté d'écrire sa musique comme s'il en dessinait les sons. Quelques structures rythmiques et variations sont proposées à l'interprète, mais le mode d'expression reste celui de l'improvisation.