Noriko Baba (1972)

Radiations visibles (1999)

pour quintette

  • Informations générales
    • Date de composition : 1999
    • Durée : 11 mn
    • Éditeur : Inédit
Effectif détaillé
  • 1 flûte, 1 violon, 2 violoncelle, 1 piano

Information sur la création

  • 23 October 1999, Journée de la Composition, Hommage à Gérard Grisey, Salle d'orgue, Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, par Nouvel Ensemble Instrumental du Conservatoire, direction: Guillaume Bourgogne

Note de programme

La lumière (radiations visibles) est la seule des ondes du spectre électromagnétique visible par nos yeux.
Dans cette pièce, j'ai reproduit un mécanisme semblable dans laquelle la note sol est la seule fréquence privilégiée.

Cette œuvre est formée par 3 matériaux : une série, des éléments d'ordre bruiteux et la note Sol. Dans la première partie, j'ai divisé le total chromatique en 10 + 2. Le piano joue la série de 10 notes et les autres instruments jouent la série de 2 plus la note Sol et les éléments d'ordre bruiteux. Dans la deuxième partie, j'ai utilisé la série de 10 notes comme axe vertical sur tous les instruments, et pour la troisième partie, j'ai employé celle de 10 et celle de 2 à la fois horizontalement et verticalement, et les éléments constitutifs qui en sont issus, le tout convergeant sur la note Sol en fin de parcours. La note Sol que j'ai modifiée et transformée est une clef importante dans cette œuvre. Je l'ai mise au centre de la série de 10 notes, ce qui implique 2 directions, du Sol vers le début de la série, et du Sol vers la fin du la série. Je les ai utilisées séparément tout le temps, on peut donc entendre les 12 notes se combinant diversement.

Dans ce travail, j'ai voulu trouver une sonorité nouvelle pour moi en utilisant des techniques sérielles diverses, mêlées à des emplois de modus de jeu particuliers.

Noriko Baba, programme des Jounées de la composition, Hommage à Gérard Grisey, octobre 1999.