Philippe Fénelon (1952)

Omaggio (a Tiepolo) (1990)

pour violon seul

  • Informations générales
    • Date de composition : 1990
    • Durée : 09 mn
    • Éditeur : Amphion, Durand, Paris
    • Opus : 60
    • Dédicace : à Maryvonne Le Dizès
  • Genre
    • Musique soliste (sauf voix) [Violon]
Effectif détaillé
  • violon

Information sur la création

  • 15 December 1991, France, Paris, Musée d'Art Moderne, par Maryvonne Le Dizès.

Titres des parties

  • I. Assez vif
  • II. Assez modéré
  • III. Allant

Note de programme

La rencontre, dans la salle de bal du Palazzo Canossa, à Vérone, avec les fragments d’une immense fresque de Tiepolo, jamais restaurée depuis les bombardements de la dernière guerre, est à l’origine de l’Omaggio (a Tiepolo), trois digressions sur le thème de la mémoire. Si la liberté de la mélodie révèle l’ « expression de [cette] âme » dont parle l’Esthétique de Hegel, les multiples ornements retrouvent le masque et le pli baroque. L’extrême virtuosité du violon se double d’une virtuosité de l’architecture, que le compositeur hérite du peintre vénitien : la luxuriance de l’ornementation, le trait extérieur du tracé, le débordement ne délimitent plus une extériorité. La silhouette se trouve complétée par nombre de détails étrangers à elle-même et l’ornement participe d’une autre présence de l’être

Philippe Fénelon.