Gérard Grisey (1946-1998)

Partiels (1975)

pour dix-huit musiciens

Informations générales

Date de composition : 1975
Durée : 23 minutes
Éditeur : Ricordi, nº 132423
Cycle : Espaces acoustiques, III
Commande: Ministère de la Culture, France

Genre
Ensemble instrumental 1 par voix [Ensemble instrumental mixte de 10 à 25 instruments]

Effectif détaillé
  • 2 flûte (aussi 1 flûte piccolo, 1 flûte alto), hautbois (aussi cor anglais), 2 clarinette (aussi 1 clarinette en la, 1 clarinette en mib), clarinette basse (aussi clarinette contrebasse), 2 cor, trombone ténor-basse, 2 percussionniste, orgue électrique, 2 violon, 2 alto, violoncelle, contrebasse

Information sur la création

  • 4 mars 1976, Paris, par l'ensemble l'Itinéraire, direction : Boris de Vinogradov.

Note de programme

Le titre s'entend comme moment d'un ouvrage plus vaste, mais aussi dans le sens acoustique de composantes du son.

Deux balises en jalonnent le devenir sonore : la périodicité et le spectre d'harmoniques. Ces instants aisément identifiables autorisent une continuité et une dynamique du discours musical, épouse sensiblement la forme cyclique de la respiration humaine :inspiration - expiration - repos, ou si l'on préfère : tension (dislocation) - détente - reconstitution d'énergie.

De nombreuses séquences de Partiels annoncent une technique nouvelle, celle de la synthèse instrumentale. Analogue à la synthèse additive utilisée dans les programmes de musique électronique digitale, cette écriture utilise l'instrument (micro-synthèse) pour exprimer les différentes composantes du son et élaborer une forme sonore globale (macrosynthèse). De ce traitement, il résulte que, pour notre perception, les différentes sources instrumentales disparaissent au profit d'un timbre synthétique totalement inventé. Ces différentes fusions permettent d'articuler et d'organiser toute une gamme de timbres allant du spectre d'harmoniques au bruit blanc, en passant par différents spectres de partiels harmoniques.

Gérard Grisey.