Pierre Henry (1927)

Le Livre des Morts égyptien (1988)

bande pour film

œuvre électronique, Ircam

Informations générales

Date de composition : 1988
Durée : 1 h 06 mn
Éditeur : Inédit
Commande: Ircam, Fondation Louis Vuitton pour l'Opéra et la Musique

Genre
Musique électronique / sur support / instruments mécaniques [Musique électronique / sur support / instruments mécaniques]

Information sur la création

  • 19 mars 1990, Paris, Auditorium du Louvre.

Information sur l'électronique
Information sur le studio : Ircam
RIM (réalisateur(s) en informatique musicale) : Denis Lorrain
Dispositif électronique : sons fixés sur support

Observations

Autres versions :

  • Retrospective au Musée de Cluny 1998 (1h07'30)
  • Puis celle du Festival International de piano de La Roque d'Antheron 2000 (38')


Enregistrements :

  • Cd Mantra 043 (1990)
  • Mix Pierre Henry 02.0 Philips 464 532-2
  • cd Philips 464535-2.
Titres des parties

I. Navigation 15'23 :

  • Glissement 4'13
  • Rituel enclûme 4'21
  • Liturgie des cloches 2'24
  • Élongation 4'24


II. Dislocation 9'55 :

  • Émergence 2'20
  • Immobilité 3'09
  • Combats 4'26


III. Transformation 4'42

  • Magma et volutes 1'04
  • Traversée 3'37


IV. Négation 4'29

  • Descente souterraine I 2'40
  • Traits blancs 1'49


V. Jugement 11'49

  • Descente souterraine II 3'39
  • Bouffée pianistique 1'13
  • Petite phrase 7'01


VI. Attente 10'06

  • Triade 3'34
  • Elargissement 6'30


VII. Affirmation 10'36

  • Couleur de tempête 0'53
  • Clarté 1'43
  • Carillon de soleil 2'23
  • Sortie au jour 5'11

Note de programme

Un rituel / décor

Parmi les textes composites destinés au « commun des mortels », récits et formules amplifiant et diversifiant le thème de la régénération de l'âme, de la survie dans l'au-delà, il en est un qui est un véritable argument métaphysique et musical : Le Livre des Morts égyptien. La mort ici n'est pas un anéantissement, mais bien un passage du souffle de la vie vers une nouvelle destinée.

Je voulais inventer un texte sonore, sans mot ni incantation ni supplique aux dieux. Cette écriture volontairement abstraite n'était envisageable, pour moi, qu'à partir d'un piano (mon instrument de prédilection). Il a donc été pris comme unité de travail « un complexe de sons » exclusivement pianistiques. J'ai constitué ainsi une base d'échantillonnages microscopiques à facteurs variables : percussion, glissando, trille, trait, trémolo. Cet ensemble d'élaborations servant de point de départ à des structures logiques, mais plus vastes, plus développées. Il y a là tout un jeu de multiplication, de déphasage, d'élargissement, de glissement, d'élongation, de contraste. Variation d'un son unique s'approchant, s'éloignant. Par une série de juxtapositions en contrepoints polyphoniques (parallélisme de hauteur et d'intensité), j'ai imaginé un macrocosme sans cesse en évolution. Lente coulée par palier possédant une thématique plutôt modale. Réseaux fluides de progressions de couleurs.

Cette musique se présente essentiellement comme un rituel/décor possédant une architecture propre, avec le haut, le bas, la profondeur, les perspectives. Le deuxième postulat est l'établissement d'une durée qui s'inscrit dans la lecture mentale du Livre. Cette durée (intemporelle) est abstraction, continuité ou silence. Contrairement à l'autre Livre des Morts (tibétain) dont la musique est toujours accaparée par les apparitions de la « claire lumière », j'ai tenté ici une musique de la mort et de la vie. Musique d'un théâtre quotidien des tensions et relâchements, des éclats et brisures, pour aboutir à une sorte de piano « spatial » qui, sans répit, donne le ton de ce rituel.

Les étapes de la composition

  • 1976: Premières lectures du Livre des Morts égyptien dans les traductions de G. Kolpaktchy et P. Barguet.
  • 1981 : Demande de Pierre Boulez d'une œuvre réalisée à l'Ircam et choix du Livre des Morts égyptien.
  • 1982 : Nouvelle approche du Livre, en collaboration avec Florence Delay, en vue d'un spectacle axé sur la voix.
  • 1983 : Le livret de Florence Delay est terminé : La Sortie au Jour .
  • 1984 : Essais préliminaires à l'Ircam. Réalisation d'un prologue intitulé [:22213][Ouverture de la bouche], avec la voix de Florence Delay et la collaboration de Marc Battier et Frank Royon Le Mée.
  • 1985 : Développement et différents aspects de l'ouvrage sont envisagés. Les versions scéniques ou plastiques seront abandonnées.
  • 1986 : Relecture du Livre dans la traduction de Paul Pierret (1882). Découpage sélectif des 192 chapitres par Pierre Henry. Structure originale de l'œuvre en 7 chapitres et 20 séquences (voir titre des parties). Composition d'une maquette musicale de 1h45 enregistrée au studio Son/Ré et ayant pour titre Variations pour les cordes de piano.
  • sept. 1987-janv.1988 : Travaux quotidiens à l'Ircam avec l'assistance technique de Denis Lorrain, à partir des matériaux sonores tirés de quelques éléments de la maquette.
  • janvier-juin 1988 : Analyse des sons réalisés à l'Ircam, montage et mixage numérique au studio Son/Ré. Achèvement de l'œuvre dans sa version définitive et intitulée Le livre des Morts égyptien, le 9 juin 1988.

Pierre Henry, programme du concert de la création.