Hanspeter Kyburz (1960)

Cells (1993)

pour saxophone et ensemble

  • Informations générales
    • Date de composition : 1993
      Dates de révision : 1994
    • Durée : 28 mn
    • Éditeur : Breitkopf & Härtel, Wiesbaden
    • Commande: Fondation Nicati de Luze
Effectif détaillé
  • soliste : saxophone soprano (aussi saxophone alto, saxophone ténor, saxophone baryton)
  • flûte (aussi flûte piccolo), hautbois (aussi flûte bec soprano, cor anglais), clarinette (aussi clarinette basse), 2 percussionniste, piano, violon, violon II, alto, violoncelle, contrebasse

Information sur la création

  • 16 October 1993, Allemagne, Donaueschingen (Donaueschinger Musiktage).

Observations

Enregistrements : Marcus Weiss, Klangforum Wien, direction : Peter Rundel, 1 cd MGB CTS-M 52 ; Johannes Ernst, Ensemble United Berlin, direction : Peter Hirsch, 1 cd col legno WWE 31890 ; Marcus Weiss, Ensemble Recherche, direction : Peter Rundel, 1 cd col legno WWE 12CD 312899 (75 Jahre Donaueschinger Musiktage).

Note de programme

Cells met en scène un jeu énergique avec de nombreuses tentatives de rassemblement et d'homogénéisation arrachées au chaos. Les passages structurés sont davantage une ouverture ou une libération qu'une consolidation. La musique y rayonne d'une énergie éminemment sensuelle, voire théâtrale, inspirée par une puissante imagination sonore.

L'œuvre utilise l'espace au sens littéral : les cinq mouvements sont joués en des endroits différents, précisés dans la partition. Cette différenciation joue un rôle dans l'agencement très précis de forces instables.

Cells connaît aussi des instants d'évidence, échos de la musique concertante traditionnelle, lorsque certains instruments solistes ou de petits groupes de timbres insolites attirent sur eux l'attention. Grâce à ces sortes de grossissements, pendant lesquels la force du collectif est mise entre parenthèses, l'oeuvre offre une alternance de distance et de rapprochement.

Jörn Peter Hiekel.